LIFE rivière Dordogne

Conservation et restauration écologique de la rivière Dordogne et de son patrimoine naturel
Plaquette du programme Life rivière DordogneDossier de presse du programme Life rivière Dordogne

Le programme « LIFE rivière Dordogne » vise à conserver et restaurer des milieux naturels rares et menacés de la rivière Dordogne.
Grâce à ce programme, EPIDOR disposera de moyens pour mobiliser et aider les collectivités riveraines à s’impliquer dans des actions de protection de la nature.
Des travaux écologiques seront menés par EPIDOR et ces autres collectivités pour restaurer les fonctions naturelles de bras morts, de secteurs de berges détériorés et d’anciennes gravières désormais abandonnées. Des zones de la rivière utilisées par les poissons migrateurs pour se reproduire seront également améliorées.

Le programme « LIFE rivière Dordogne » vise quatre objectifs principaux :

  • Améliorer l’état écologique des milieux naturels et des habitats sur 280 km de rivière et contribuer au renforcement du patrimoine naturel européen ;
  • Renforcer les politiques et les dispositifs de gestion des milieux naturels de la vallée de la Dordogne ;
  • Développer la prise de conscience, la motivation et l’implication des acteurs de la vallée de la Dordogne en faveur de la conservation des habitats et des espèces ;
  • Développer des méthodes et des savoir-faire utilisables pour continuer les actions après le projet, les répliquer dans d’autres territoires et les transposer dans d’autres contextes.

Un programme d’actions ambitieux sur 280 km de rivière

Le programme « LIFE rivière Dordogne » porte des actions à caractère stratégique et opérationnel organisées autour de 6 grands types : études et réflexions stratégiques; travaux de renaturation-restauration écologique; acquisitions foncières; suivis et évaluations; information, communication et transfert d’expérience; gestion du projet. Son ambition est de travailler à la fois à une amélioration significative des milieux (en restaurant des espaces naturels et des zones de reproduction de poissons migrateurs) et au développement de partenariats sur le long terme avec les collectivités et les entreprises pour établir une stratégie de gestion des milieux naturels sur le long terme (stratégie de maîtrise foncière, étude de sources d’approvisionnement en granulats, connaissances sur les services écosystémiques et sociologiques fournis par les milieux naturels…).

i
Etudes et réflexions stratégiques
7 études préparatoires permettront de renforcer les politiques et les dispositifs de gestion appliqués sur la Dordogne et d’ancrer les résultats du projet dans le long terme.
Suivis et évaluations
Le suivi des impacts des actions et l’évaluation des résultats se feront dans quatre domaines : l’écologie, l’action foncière, les impacts socio-économiques du projet, le transfert d’expérience.
Travaux de renaturation-restauration
30 chantiers de renaturation-restauration ont pour but de reconstituer et améliorer les habitats d’intérêt communautaires visés par le projet : 16 chantiers autour des bras morts et des espaces des anciennes gravières d’exploitation, 14 chantiers de restauration des zones de reproduction (frayères) de saumons, lamproies et aloses par transfert de sédiments.
w
Information, communication, transfert d'expérience
Les actions d’information et de communication porteront à la fois sur de la diffusion d’information (méthodologie, résultats…), de la sensibilisation et du transfert d’expérience auprès de différents publics :

  • riverains et grand public pour engager sur le long terme des bonnes pratiques de gestion des abords de la rivière,
  • professionnels des travaux publics en lien avec l’UNICEM pour une meilleure prise en compte de la biodiversité dans les chantiers de travaux,
  • autres gestionnaires de vallées en lien avec l’ANEB, l’OFB et ECRR pour transférer les expériences vers d’autres vallées en France et en Europe.

De nombreux outils et moyens seront utilisés pour travailler avec ces publics : présentations et colloques, ateliers et séminaires, guide de bonnes pratiques, vidéos, etc.

Acquisitions foncières
Des parcelles riveraines du Domaine Public Fluvial (181 ha) seront achetées pour permettre des travaux de restauration et pour faciliter la conservation à long terme des habitats existants. Ces terrains sont en partie déjà identifiés (121 ha). L’acquisition de 60 ha supplémentaires est prévue en application d’un programme foncier. Les achats seront réalisés par EPIDOR et d’autres collectivités locales bénéficiaires associées. Des clauses environnementales pour la conservation à long terme des habitats seront inscrites dans les transactions.
Z
Gestion du projet
La gestion du projet sera assurée par EPIDOR, avec notamment la coordination et l’animation des parties prenantes pour la bonne mise en œuvre des actions tout au long des 6 années du projet.

Carte de localisation des actions de restauration écologique du programme « LIFE rivière Dordogne »

Des partenaires techniques et financiers

Le programme LIFE rivière Dordogne appuie ses ambitions et ses actions sur un partenariat aux échelles nationales et internationales. Il fédère 15 partenaires techniques et financiers et associera d’autres gestionnaires de grands cours d’eau européens.

EPIDOR
EPIDOR est le bénéficiaire principal du projet. L’établissement est compétent sur tout le territoire du projet en qualité notamment de gestionnaire du Domaine Public Fluvial (DPF). Il porte une grande partie des actions du projet et assure la coordination de tous les partenaires.
ETAT
L’Etat est partenaire du projet. Il n’intervient pas directement dans la conduite d’actions ni dans le financement mais participe au suivi de toutes les actions afin de faciliter leur mise en œuvre, d’assurer la cohérence avec les politiques nationales et européennes, de faire évoluer les dispositifs réglementaires et de préparer la mobilisation des partenaires techniques et financiers dans le plan Après-LIFE.
AGENCE DE L'EAU ADOUR-GARONNE
L’Agence de l’eau Adour-Garonne qui est un établissement public de l’Etat, est le principal cofinanceur du projet. Elle contribue à 27% du budget total du projet. Déjà impliquée dans la plupart des actions préalables qui ont préfiguré le projet LIFE, l’Agence sera aussi un partenaire structurant de l’Après-LIFE.
5 COMMUNES ET COMMUNAUTES DE COMMUNES
Carennac (Lot), Carsac-Aillac (Dordogne), Floirac (Lot), Prudhomat (Lot) et la Communauté de communes Pays de Fénelon (Dordogne) sont associées au projet en tant que bénéficiaires associés pour réaliser des achats de terrains.
SYNDICAT MIXTE DE LA DORDOGNE MOYENNE ET DE LA CERE AVAL
Le Syndicat Mixte de la Dordogne moyenne et de la Cère aval (SMDMCA) conduira, avec EPIDOR, les travaux de restauration prévus sur les terrains acquis par les cinq collectivités locales (communes et communauté de communes).
OFB, ANEB et ECRR
L’Office Français de la Biodiversité (OFB) est co-bénéficiaire et co-financeur du projet et coordonne les actions qui concernent la diffusion et le transfert d’expérience, à l’échelle nationale et internationale, en collaboration avec deux autres acteurs associatifs : l’ASSOCIATION NATIONALE DES ELUS DE BASSINS (ANEB) et le EUROPEAN CENTER FOR RIVER RESTORATION (ECRR). Le comité français UNESCO Man and Biosphere sera associé à ce volet en tant que partenaire extérieur au projet.
UNION NATIONALE DES INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION
L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (UNICEM) de Nouvelle-Aquitaine est bénéficiaire associé et co-financeur du projet. Il porte une action qui vise le transfert d’expérience vers les entreprises. Elle contribue à l’appropriation des résultats du projet par les acteurs socio-économiques du territoire.
CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX
Les Conservatoires botaniques nationaux (CBN) sont des partenaires techniques du projet. Ils assisteront EPIDOR pour la définition et la mise en œuvre des protocoles scientifiques d’évaluation et de suivi.
ELECTRICITE DE FRANCE
La société Électricité de France (EDF) est partenaire technique du projet. Elle accompagnera EPIDOR dans la réalisation des travaux qui concernent le barrage de Mauzac. Elle souhaite intégrer les résultats du projet LIFE dans des dispositifs contractuels.
AUTRES GESTIONNAIRES ET PORTEURS DE PROJET EUROPÉENS
Des gestionnaires et porteurs de projets dans d’autres vallées européennes seront associés au projet pour tester notamment la réplicabilité et la transférabilité des actions dans d’autres contextes. Ces partenaires ne sont pas encore tous identifiés mais certains ont déjà manifesté leur intérêt à participer dans des courriers.

8,8 millions d’euros en faveur de la rivière Dordogne

Le programme « LIFE rivière Dordogne » représente un budget de 8,8 millions d’euros. Il est financé par l’Union Européenne à 60% (soit 5,3 millions), par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne à 26% (soit 2,3 millions). Les 14% restants (soit 1,2 millions) sont financés par les porteurs de projet regroupés dans le partenariat (EPIDOR, Office français de la biodiversité, collectivités territoriales, Union Nationale des Industries des Carrières et des Matériaux, Association Nationale des Elus de Bassin et European Centre for River Restoration).

Le programme européen LIFE

Le programme LIFE est L’Instrument Financier pour l’Environnement mis en place par la Commission européenne pour soutenir des actions en faveur de l’environnement et du climat. Il est divisé en trois volets : LIFE-Nature, LIFE-Environnement et LIFE-Pays Tiers.

LIFE-Nature accompagne des projets pilotes et démonstrateurs, fédérant des acteurs publics et privés autour de meilleures pratiques de gestion des espaces naturels d’intérêt européen. Il vise notamment des territoires appartenant au réseau Natura 2000.

Actualités

Signature de la convention « Life rivière Dordogne »

Signature de la convention « Life rivière Dordogne »

Le 19 septembre 2020, EPIDOR, l'Agence de l'eau Adour-Garonne et les porteurs de projet associés ont signé la convention de partenariat du projet "Life rivière Dordogne". Lauréat de l'appel à candidature européen LIFE-Nature, "Life rivière Dordogne" est un programme...

lire plus
Germinal Peiro présente le Life rivière Dordogne à la presse

Germinal Peiro présente le Life rivière Dordogne à la presse

Le 3 septembre 2020, Germinal PEIRO, Président du Département de la Dordogne, a tenu une conférence de presse dans les locaux du Conseil départemental à Périgueux. Il a présenté le programme « LIFE rivière Dordogne » qui figure parmi les trois projets français retenus...

lire plus

Le projet « LIFE rivière Dordogne » bénéficie du soutien financier de l’Union Européenne et de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.

Créé en 1991, Epidor contribue par son action à la préservation de la qualité environnementale de la rivière Dordogne et de ses affluents. L’établissement public, présidé par Germinal Peiro, promeut depuis près de 30 ans un dialogue territorial fructueux, au travers d’études et de programmes de gestion et d’animation, au bénéfice du bassin de la Dordogne et des hommes et des femmes qui y vivent et y travaillent. EPIDOR est composé de sept départements (Puy-de-Dôme, Cantal, Corrèze, Lot, Dordogne, Charente et Gironde) et de la Région Nouvelle-Aquitaine, tous concernés par le bassin de la Dordogne.

EPIDOR, la rivière solidaire